[Accueil] [Pédagogie] [Histoire] [Géographie] [Mon cyberportfolio] [Projets


Développer des habiletés et des compétences.  Et l'évaluation alors ?

 

Développer des habiletés et des compétences chez les élèves, c’est mon but premier dans l’enseignement. Il est bien évident que ce but doit, du moins devrait, permettre aux apprenants d’assimiler certaines notions, en relation avec la matière.

Bien-sûr, dans une telle approche, la majorité des élèves découvrent, par eux-mêmes et en collaboration, les notions pour lesquelles nous préparons certaines activités, plus spécifiquement des projets dans mon cas, et qui ont pour but d’amener les jeunes à ce résultat.

Ce qui me dérange dans cette façon de faire, c’est que le degré d’autonomie et la responsabilité de l’élève face à son apprentissage, ainsi que les autres compétences développées, ne sont pas forcément reconnus comme faisant partie des apprentissages chez ces individus. Il faut comprendre dans ces propos, que dans le cadre de l’École québécoise actuelle, l’évaluation des connaissances prime toujours.

Nous parlons d’un vent de changement, des écoles tentent certaines innovations. Certains enseignants essayent de participer au virage amorcé en s’efforçant de mettre les élèves au cœur de leurs apprentissages. Mais au bout du compte, l’évaluation des connaissances, par la passation des examens du ministère de l’Éducation ou des commissions scolaires vient anéantir cet élan. Ce type d’évaluation a pour effet, selon moi, de démotiver l’élève qui s’engage dans son développement cognitif. Il peut aussi, avoir une influence négative sur son éducateur, qui de son côté fait des efforts pour modifier sa façon d’enseigner afin d’accompagner les jeunes dans cette nouvelle démarche.

Ce vent de changement ne se transforme pas assez vite en tempête. Le plus rapidement possible serait le mieux. Il faut absolument que le ministère de l’Éducation revoit les méthodes d’évaluation de manière à ce que le virage que doit prendre l’éducation dans ces années ne soit pas un virage qui risquerait de faire déraper cette réforme tant attendue.