Document préparé pour Rescol
Industrie Canada

Réseau des centres d'excellence en télé-apprentissage

Le 24 septembre 1999

tlaf_titre.jpg (13605 octets)
Table des matières  
Introduction L'apprentissage dans le contexte évolutif de la croissance et de l'abondance
Chapitre 1 Le projet d'apprentissage du Canada en tant que société du savoir
Chapitre 2 Qu'entend-on par l'intégration des TIC et ses avantages? 
Chapitre 3 Les utilisations canadiennes exemplaires des TIC dans les domaines de l'enseignement et de l'apprentissage
Chapitre 4 Les avantages des TIC pour l'apprentissage et l'enseignement
Chapitre 4.1 Les avantages attendus pour les apprenant-e-s au stade précoce de l'utilisation des ordinateurs raccordés à un réseau 
Chapitre 4.2 Les avantages perçus par les enseignant-e-s 
(à un stade d'utilisation intermédiaire : de 3 à 5 ans) 
Chapitre 4.3 Avantages attendus à un stade ultérieur 
Chapitre 5 Vision d'un cadre pour les enseignant-e-s qui utilisent l'ordinateur raccordé à un réseau
Chapitre 5.1 Répondre à des normes provinciales et internationales
Chapitre 5.2 Offrir un soutien entier aux enseignants désireux d'adopter des pratiques de pointe
Chapitre 5.3 Vers la culture de la coopération pour favoriser l'apprentissage
Conclusion  
Bibliographie  
Notes  

 

 
Introduction L'initiative Rescol nous a sensibilisés au fait que les réseaux électroniques pourraient faire du Canada une économie du savoir, et à l'application possible des réseaux multimédias à grande vitesse à des fins d'apprentissage du primaire et du secondaire.
Forme supérieure d'apprentissage Le Conseil consultatif national de Rescol envisage maintenant les prochaines mesures stratégiques à prendre pour relever le défi en posant la question suivante : L'investissement dans le matériel, les didacticiels et le perfectionnement professionnel des enseignants nous permettra-t-il d'aboutir à une « forme supérieure d'apprentissage » pour les Canadiens dans une société du savoir?
Impact Étant donné les retombées pédagogiques et économiques prometteuses que produit déjà l'utilisation de technologies d'apprentissage modernes dans les écoles, il semble évident que le Canada, dans la famille des nations industrialisées, voudra mettre sur pied des initiatives qui produiront des programmes d'enseignement et d'apprentissage améliorés.
Intégration des TIC L'intégration des TIC dans les écoles et les classes du primaire et du secondaire est si peu avancée qu'il faudra des années avant qu'on puisse en évaluer adéquatement les avantages pédagogiques. Par ailleurs, rien ne justifie qu'on mette un terme à l'investissement soutenu dans les TIC. L'expérience a montré que, dans le domaine de l'éducation, il est rare qu'on puisse faire état de façon convaincante de résultats positifs applicables à un grand nombre d'élèves. 
Enseigner la compréhension Aujourd'hui, cependant, un nombre de plus en plus grand de chercheurs, y compris des spécialistes de la cognition et des formateurs d'enseignants, admettent que le processus d'enseignement-apprentissage doit évoluer. On soutient qu'il faut renoncer aux cours magistraux et au « par cúur » (l'ajout et la rétention de faits, de principes et de méthodes), pour enseigner plutôt à tous la compréhension (Bereiter, 1998), l'apprentissage continu et l'acquisition des compétences qui exigent une réflexion supérieure.
Appel au changement Les dirigeants d'entreprise comptent désormais parmi les partisans de ces nouvelles méthodes d'enseignement. Les entreprises et les industries se rendent compte que la nouvelle culture du travail (l'ouverture, la collaboration, l'innovation, l'évaluation des gens en fonction de leur contribution, les nouveaux pouvoirs, la loyauté et la confiance) exige que nous modifiions notre conception de l'apprentissage et, par conséquent, les modes de prestation de l'enseignement. 
Méthode traditionnelle La méthode traditionnelle de l'enseignement oblige les apprenants à garder le silence la plupart du temps et à faire preuve de conformisme et d'obéissance ? l'image du « travailleur à la chaîne » est celle qui s'impose ici. 
Apprentissage continu Líapproche constructiviste de l'apprentissage correspond davantage à ce qu'on attend désormais du travailleur du savoir (récupération de l'information, résolution de problèmes complexes, réflexion de niveau supérieur, communication et aptitudes à la collaboration). Comme on doit préparer tous les élèves à apprendre tout au long de leur vie et à se comporter en citoyens productifs et responsables sur le plan social, il faut se doter d'une nouvelle vision de l'apprentissage (à ce propos, voir le document de Rescol intitulé Apprendre au 21e siècle ? Énoncé de perspectives sur les apprenantes et les apprenants).
Stratégie gagnante Dans le présent document, on étudiera díabord les liens entre la technologie et la pédagogie de pointe. Ces constatations nous permettront díélaborer les principes de base díune stratégie pour en exploiter pleinement le potentiel et ainsi accroître l'apprentissage et le rendement des élèves.
1. Le projet d'apprentissage du Canada en tant que société du savoir
Pre-requis de la connaissance  Selon Bates (1998), les apprenants du XXIe siècle seront des constructeurs de savoir : ils devront non seulement avoir accès à des documents audio et vidéo, à des textes et à des données, mais aussi pouvoir les combiner, les créer et les transmettre. Notre société sera-t-elle en mesure de préparer les apprenants díaujourdíhui à devenir des travailleurs du savoir, caractérisés par leur esprit innovateur, et si différents des travailleurs à la chaîne et de leur mentalité conformiste? Si oui, seront-ils en nombre suffisant?
Enjeu critique  Il s'agit d'un enjeu critique auquel devront s'intéresser les systèmes d'éducation du Canada. Tant et aussi longtemps que les ordinateurs demeurent confinés dans des laboratoires d'informatique, ils sont coupés du reste du programme d'études et de la vie des classes. Dès que les ordinateurs font leur entrée dans la classe, l'enseignant et les apprenants sont mis en présence de possibilités et de défis nouveaux dans la mesure où ils doivent non seulement apprendre, mais apprendre avec des ordinateurs.
Rôle de l'enseignant C'est notre capacité collective de reconceptualiser l'apprentissage et l'enseignement qui est aujourd'hui en jeu. La reconceptualisation suppose une « revitalisation » du rôle de l'enseignant (le modèle du travail à la chaîne), qui doit se détourner de la technologie utilisée dans les années 50 et 60 pour répondre aux exigences de l'enseignement : des cours d'une durée de 50 minutes, 180 élèves par jour, l'isolement des enseignants, et des décisions relatives à l'admission dans des universités prises en fonction de résultats de tests et des exigences des cours. Malheureusement, ce modèle fait toujours partie des múurs d'un grand nombre d'enseignants, qui considèrent encore la transmission systématique d'information (leur techne) comme étant leur rôle principal.
Nouvelle pédagogie Les technologies de l'information et des communications (TIC) nous offrent une occasion et un défi uniques díadopter une démarche plus humaine de l'enseignement et de l'apprentissage afin de préparer des citoyens avertis, démocrates et responsables sur le plan social. Par conséquent, on aurait tort ici de minimiser le rôle que l'enseignant est appelé à jouer dans l'éducation du travailleur du savoir de demain ? la formation et la culture de la compréhension (episteme, savoir quoi) et le jugement pratique (phronesis, savoir pourquoi) ? et d'exagérer celui de la réalisation adroite de produits et de la maîtrise spécialisée de tâches assorties d'objectifs (techne, savoir comment). Cette nouvelle pédagogie constitue un modèle non seulement de relations humaines améliorées, mais aussi de mécanismes sociocognitifs en classe.
Changer les anciennes prescriptions pédagogiques Cependant, il importe de ne pas perdre de vue la nature des effets probables d'une modification de la vision de ce qu'est l'apprentissage. Il s'agit d'une entreprise de la plus grande importance, et la cohérence constituera ici un enjeu transcendant. Ainsi, il est possible qu'un système d'éducation présente d'une façon nouvelle l'importance de la pensée critique ou de la résolution de problèmes mais, le moment venu d'évaluer l'apprentissage des élèves, s'en remette au par cúur. On doit définir des mécanismes pertinents, et il faudra du temps pour les mettre au point et les diffuser. On aura beau disposer de TIC, aucun changement notable n'interviendra si les anciennes prescriptions pédagogiques discrètes s'imposent toujours.
Concurrence mondiale Ce sont là d'importantes questions qui auront une incidence sur l'avenir du Canada. Des forces extérieures et la concurrence mondiale exigent non seulement une analyse en profondeur, mais aussi un plan d'action dynamique et stratégique.
2. Qu'entend-on par l'intégration des TIC et ses avantages?
Importance cruciale Selon qu'une collectivité se donne pour orientation d'utiliser des didacticiels tirés d'Internet et éprouvés par des enseignants ou encore de replacer l'enseignant dans un rôle moins mécanique que celui que suppose le modèle du travail à la chaîne, les avantages seront relativement différents; voilà pourquoi le bon sens pratique incite à adopter une démarche équilibrée. Il est difficile de justifier le choix quasi exclusif de la première orientation. S'en remettre à la deuxième, cependant, traduit une attitude plutôt naïve lorsqu'on considère que la plupart des classes fonctionnent toujours selon le modèle traditionnel. Il est vrai que tout changement suppose des connaissances, des pressions et des mesures de soutien; en outre, dans le cas qui nous préoccupe, on ne doit pas oublier que le perfectionnement professionnel des enseignants qui utilisent les TIC comme outil pédagogique revêt une importance tout aussi cruciale.
Pédagogue plutôt que technologue La situation actuelle de l'éducation se compare favorablement à celle de la médecine au début du XXe siècle. La recherche et la technologie ont transformé la pratique de la médecine et produit des bienfaits énormes. Aujourd'hui, un défi analogue attend le domaine de l'éducation. Au fur et à mesure que la technologie se raffine et s'installe dans la classe, l'enseignant doit, de concert avec les apprenants, définir les sujets d'intérêt ou les ressources Internet qu'il convient d'explorer. La structure de l'apprentissage et sa façon de síintégrer à l'expérience de l'élève revêt une importance plus grande que les caractéristiques de la technologie elle-même. Le résultat, que bon nombre de personnes préoccupées par les TIC et l'éducation n'avaient pas prévu, est que l'enseignant, avec l'avènement de la technologie de pointe, est appelé à agir comme pédagogue plutôt que comme technologue.
Résultats de recherche divergeants Ici, toutefois, on doit se rappeler que les diverses assises (théories) psychologiques traduisent des croyances différentes au sujet des modes de réflexion et d'apprentissage de chacun. En examinant les conditions quíune recherche doit remplir pour confirmer la fiabilité des décisions pédagogiques prises par l'enseignant, on constate que les théories et les modèles qui lient l'apprentissage, l'enseignement et la technologie sont fondés sur des résultats de recherche divergents.
Vers une solution Il est difficile de concilier ces points de vue différents mais, à la lumière des percées récentes réalisées dans le domaine de la science cognitive, on doit convenir que la définition des similitudes et des incompatibilités sous-jacentes entre les buts et les moyens est en réalité moins problématique aujourd'hui qu'il y a dix ans (les données font ressortir le rôle de l'enseignant à titre d'apprenant, de guide et d'explorateur dans la classe et dans une société constituée en réseau).
3. Les utilisations canadiennes exemplaires des TIC dans les domaines de l'enseignement et de l'apprentissage
Utilisation novatrice Les cas qui suivent illustrent l'ampleur et la qualité des utilisations novatrices des TIC à des fins d'apprentissage dans les classes du primaire et du secondaire:
Intranet Laboratoires informatisés et interactifs dans le domaine des sciences, de la technologie et des mathématiques. Un certain nombre d'écoles secondaires de Terre-Neuve et du Labrador ont fait l'expérience de classes virtuelles dans l'intention de contrer l'isolement. L'intranet numérique du Vista School District dénote un changement à deux égards : d'une part, le programme d'études et la technologie et, d'autre part, la réorganisation des classes dans le cadre d'un intranet.
The Learning Equation Les résultats des recherches préliminaires laissent entrevoir une transition dans les modes d'enseignement et d'apprentissage qui, jusquíalors fermés, deviennent ouverts (Piper, Power et Stevens, 1998). Dans le même ordre d'idées, citons ITP Nelson Canada/The Learning Equation (TLE), un programme mené en partenariat avec les provinces de l'Ouest canadien qui ont collectivement mis au point des ressources mathématiques informatisées (télé-apprentissage). Même s'ils ne sont pas offerts en ligne, mais plutôt sur des cédéroms, ces documents interactifs annoncent le genre de simulations, d'affichages et díactivités interactives de pointe centrées sur l'apprenant qui seront de plus en plus souvent offerts en ligne. 
Un apprentissage pratique L'élève s'engage dans un apprentissage pratique ainsi que dans des activités interactives centrées sur lui (p. ex., les manipulations directes à l'écran, c.-à-d., la géométrie dynamique). Les résultats de l'évaluation menée par Psychometrics Canada Ltée laissent entrevoir un effet positif sur l'apprentissage des élèves. Des études plus poussées nous en apprendront probablement beaucoup sur les effets à long terme et sur les facteurs qui expliquent les écarts marqués entre les classes qui utilisent TLE et celles qui ne líutilisent pas, que ces classes soient dans la même école ou dans des écoles différentes;
L'art de l'écriture L'exemple des Writers in Electronic Residence : relier les membres de la collectivité entre eux. Dans le cadre du projet WIER, on a recours à un réseau de conférence (FirstClass) pour que des élèves en rédaction et en littérature puissent entrer en contact avec des auteurs et des enseignants du Canada et quíils puissent, ensemble, échanger et analyser des úuvres originales. Chaque année, jusqu'à 120 classes des quatre coins du pays participent au programme; elles se composent d'élèves du premier cycle du primaire au deuxième cycle du secondaire. La qualité de l'écriture s'améliore, au même titre que l'organisation et la mécanique des textes (Owston et Wideman).
Employés en ligne Les enseignants ont eu l'occasion de soulever des problèmes et des questions auprès de pairs plus expérimentés, et les employés du projet qui ont participé à la tribune en ligne ont réussi à répondre à la quasi-totalité des besoins en matière de soutien, si on excepte des difficultés techniques ponctuelles.
Rédaction de Rescol Dans le domaine de l'écriture centrée sur le Web, Rédaction de Rescol représente une activité de plus grande envergure. Sous l'égide et la coordination de STEM-NET, Rédaction de Rescol est devenu un service national pour les élèves, fourni par eux. Réunis en réseau, les élèves s'adonnent au journalisme multimédia. 
  Il s'agit de deux programmes qui illustrent ce qu'on peut obtenir en ligne dans le domaine très important de l'écriture;

CSILE
 
 

 

L'exemple des CSILE : collaboration en ligne pour favoriser la compréhension. L'équipe de recherche de l'IEPO/UT a réalisé bon nombre d'études montrant les avantages de la démarche socioconstructiviste aux fins de l'apprentissage approfondi. Les apprenants engagés dans un processus d'apprentissage coopératif assisté par ordinateur s'écartent des modèles de communication un à un et un à plusieurs; on constate que les élèves du primaire qui utilisent le logiciel des CSILE/Knowledge Forum apportent de nombreuses contributions de qualité supérieure au discours en classe.

Responsabillité des apprenants
 
 
 
 

 

On peut gérer les communications plusieurs à plusieurs de façon productive. Les élèves, tandis qu'ils explorent des sujets plus poussés que ce qu'on observe habituellement dans les classes du primaire, deviennent plus responsables et plus actifs. On trouvera sur le site Web des CSILE quelques documents faisant état d'études menées au Canada. Aux États-Unis et dans d'autres pays, on utilise cette technologie et cette pédagogie canadienne de pointe, et on leur consacre des recherches;

PROTIC
 
 
 
 
 
 

 

L'exemple de PROTIC (programme de formation au secondaire axée sur l'intégration des technologies de l'information et de la communication) : assurer un accès et un soutien de premier ordre. Dans le cadre de ce programme d'école dans l'école, des élèves du premier cycle du secondaire, chacun muni d'un ordinateur portatif raccordé à un réseau, consacrent environ les deux tiers du temps passé en classe chaque année à des travaux d'apprentissage individuel et coopératif. Les compétences technologiques sont enseignées non pas pour elles-mêmes, mais plutôt dans le contexte d'activités du programme d'études dans le cadre desquelles l'apprentissage avec les pairs est nettement discernable. Les apprenants doivent relever les défis liés à l'apprentissage et à l'enseignement à partir d'information accessible de façon non pas linéaire, mais plutôt complexe; les travaux deviennent plus visibles pour les uns et les autres. On s'affaire présentement à l'analyse du sens, des situations reconstituées et des résultats d'apprentissage de l'utilisation quotidienne d'ordinateurs reliés en réseau, et les résultats préliminaires sont positifs. Les travaux effectués dénotent des compétences métacognitives, technologiques et analytiques ainsi qu'une compréhension approfondie de certains sujets.
Evaluation Dans chacun des cas, on a évalué les travaux de recherche, ou on le fait présentement. Ces études s'inspirent de ce que nous savons des avantages des TIC dans le domaine de l'apprentissage et elles y contribuent.
4. Les avantages des TIC pour l'apprentissage et l'enseignement
Accès et utilisation Si les conditions favorables d'accès et d'utilisation sont réunies, les TIC procurent des gains considérables en ce qui concerne l'apprentissage chez les élèves. Surtout, il faut se rappeler que ce n'est pas le médium en soi qui compte. Il importe que les enseignants perçoivent clairement le lien entre l'utilisation des TIC et le programme d'apprentissage. Il existe une corrélation étroite entre les effets attendus des TIC sur líapprentissage et les capacités des enseignants et des apprenants à les utiliser.
Pre-requis Dans une certaine mesure, on doit d'abord s'initier à la technologie avant de pouvoir apprendre grâce à elle. Tant et aussi longtemps qu'un progiciel donné n'aura pas été maîtrisé un tant soit peu, les enseignants n'auront pas le sentiment que leurs élèves ou eux-mêmes gagnent du temps en l'utilisant. Maddux, Johnson et Willis (1997) établissent une distinction entre deux types d'utilisation des ordinateurs dans le domaine de l'éducation : les applications du type I sont celles dans le cadre desquelles on utilise la technologie pour enseigner les mêmes contenus qu'auparavant, à ceci près que l'outil rend l'apprentissage plus facile, plus rapide et plus efficient; quant aux applications du type II, elles sont nouvelles et fournissent de meilleurs moyens d'enseigner avec le soutien de la technologie et d'autres éducateurs professionnels.
Nouveau paradigme Ainsi qu'on l'a observé au Canada et ailleurs, des réseaux de connaissance décentralisés sur le plan social favorisent l'émergence d'un nouveau paradigme appelé l'interconnexion. En ce qui concerne la technologie de líéducation, l'un des principaux conseillers du gouvernement fédéral des États-Unis fait valoir les avantages pédagogiques de l'interconnexion :
Modèles puissants [Traduction] « L'apprentissage coopératif, l'apprentissage constructif et la formation en apprentissage ne sont pas des concepts nouveaux dans le domaine. Cependant, ils n'ont jamais été viables. Les enseignants qui y font appel s'épuisent. Pourquoi? Parce qu'ils ne disposent pas d'une infrastructure pour les soutenir. La technologie peut favoriser l'établissement d'une infrastructure d'appoint qui permet d'utiliser ces modèles puissants sans s'épuiser (Dede, dans O'Neil, 1995). »
Tâche monumentale Après tout, les systèmes d'éducation conçus au début du siècle s'appuyaient sur la théorie de l'enseignement et la technologie dont on disposait à l'époque. Comme la plupart des enseignants font toujours appel au mode traditionnel d'enseignement, ils ont tout naturellement l'impression qu'il reste peu de temps en classe pour utiliser de façon créative les ordinateurs reliés en réseau. S'écarter des modes de fonctionnement traditionnels et mettre au point de nouveaux cadres d'apprentissage constituent en soi une tâche monumentale, et il est urgent qu'on sensibilise les enseignants au fait que, de ce point de vue, les TIC peuvent être d'un immense secours.
Interêt et motivation des apprenants Dans les écoles et les classes, les TIC tendent à susciter l'intérêt et la motivation des apprenants. La méta-analyse la plus poussée consacrée à l'apprentissage scolaire (Wang, Haertel et Walberg, 1993) montre que c'est l'existence d'un lien positif entre l'apprenant et le cadre d'apprentissage qui a été le facteur le plus déterminant. Aux yeux des élèves qui n'ont pas accès à un ordinateur raccordé à un réseau à la maison, la classe devient plus attrayante dès qu'elle est branchée. 
Groupes défavorisés En ce qui concerne tous les apprenants qui n'ont pas accès au réseau à la maison, la présence d'ordinateurs dans les écoles et les classes contribue à réduire l'écart entre ceux qui disposent d'un ordinateur à la maison et ceux qui n'en ont pas. Sur le plan de l'équité, le fait que les communications numériques peuvent favoriser une participation plus équitable parmi les groupes défavorisés constitue un gain additionnel (Hsi et Hoadley, 1997). 
4.1 Les avantages attendus pour les apprenant-e-s au stade précoce de l'utilisation des ordinateurs raccordés à un réseau
4.1.1 Avantages à attendre au plan du contenu  Voici les avantages pédagogiques précoces qu'on peut attendre dans les années qui suivent l'intégration des TIC dans les écoles et les classes, en supposant un accès et une utilisation suffisants.
Utilisation de logiciels Acquisition de compétences en informatique et en réseautage. Aux stades préliminaires de l'intégration des TIC, toutes les personnes qui s'initient aux ressources et aux outils en ligne doivent prendre le temps de se familiariser avec les possibilités du réseau. En ce qui concerne l'utilisation possible de l'outil, la conception des progiciels revêt une importance critique. On doit maîtriser les activités et les applications du Web (sur Internet ou intranet), et c'est précisément dans ce but qu'on conçoit des activités pratiques et des travaux en classe. Les activités varieront selon la perception du rôle de l'ordinateur, soit comme didacticiel, soit comme outil;

Égalité des choix et de l'accès
 
 

 

Accès à un éventail plus large de matières. On doit appliquer le principe de l'égalité des chances sur le plan du contenu (choix) aussi bien que de la connectivité (accès). Dans les régions rurales et éloignées, les ordinateurs raccordés à un réseau peuvent s'avérer particulièrement utiles dans la mesure où ils permettent d'accéder à un éventail sans cesse grandissant de ressources d'apprentissage et de bibliothèques éloignées, tout en donnant aux élèves l'occasion de participer à des expériences d'apprentissage virtuel;
Innovations dans le programme d'étude Approfondissement de l'apprentissage et des matières scolaires. La question de savoir si les TIC peuvent stimuler l'apprentissage a été résolue. Lorsque les enseignants qui utilisent des TIC bénéficient du soutien adéquat, on constate des progrès au chapitre de l'apprentissage des élèves. C'est la mesure exacte de ces progrès qui constitue un véritable défi. Au fur et à mesure qu'on adopte plus largement des pratiques novatrices faisant appel aux TIC, le soutien tend à s'amenuiser, et les résultats de l'apprentissage, à être décevants. Lorsque l'innovation est associée de près à un programme d'études particulier, l'enseignant peut plus facilement intégrer la technologie à son travail.
Didacticiel interactif
Learning Equation
Le didacticiel interactif The Learning Equation (TLE), mentionné précédemment, représente une tentative de ce genre. L'évaluation de TLE menée dans les classes de mathématiques de la 9e année fait état de résultats d'apprentissage plutôt encourageants. Ces résultats montrent également que l'innovation doit intervenir en même temps dans le programme d'études, la pédagogie, l'évaluation et l'organisation scolaire. Le temps et les efforts consacrés aux technologies d'apprentissage modernes seront alors plus susceptibles de produire de meilleurs résultats d'apprentissage(Dede, 1997). 
4.1.2 Avantages à attendre au plan du traitement  
Activités d'apprentissage significatives Utilisation de technologies passionnantes, conviviales et stimulantes. Pour associer des apprenants à des activités et à des documents d'apprentissage significatifs et pour obtenir leur adhésion sur le plan intellectuel, on doit réunir les éléments de base de tout enseignement efficace. Dans certains cas, on utilise l'ordinateur raccordé à un réseau comme outil pour reproduire ou produire (des textes et des images) ou encore pour soutenir des études ou des travaux individuels, collectifs ou menés en classe.
Programmes menés au États-Unis. Dans le cadre de trois des plus importants programmes menés aux États-Unis, la plupart des élèves utilisent Internet pour exécuter des travaux individuels (de 40 à 60 p. 100). Les travaux en équipe et les loisirs viennent au deuxième rang (de 25 à 50 p. 100), devant l'utilisation dans toute la classe (de 8 à 18 p. 100). Dans d'autres cas, l'enseignant peut faire appel à l'ordinateur raccordé à un réseau (au fur et à mesure que l'accès et le contenu augmentent) pour présenter des activités d'apprentissage à caractère plus visuel, lesquelles sont susceptibles de s'adapter au rythme d'apprentissage de l'apprenant.

Temps d'apprentissage en Math

Appliquer dans situations réelles

À condition que l'apprenant fournisse un effort suffisant, on a noté une réduction du temps d'apprentissage (30 p.100 de moins), même si on a aussi fait valoir la difficulté d'appliquer un tel apprentissage dans des situations réelles (pour les mathématiques, par exemple, voir Kieren, 1998);
Accées à l'école Plus de commodité. Avoir accès en tout temps et en tout lieu à de l'information et à d'autres personnes pour les besoins díune communication et díune collaboration permet plus de souplesse, tout en enrichissant les ressources pédagogiques. On pourra ainsi assurer une certaine continuité dans l'apprentissage d'un élève lorsqu'il n'est pas en mesure d'accéder physiquement à l'école;
Éventail d'activités d'apprentissage Un éventail plus large d'activités d'apprentissage. Si, à court terme, l'utilisation du Web se cantonnera probablement aux premiers niveaux d'interaction avec l'information en ligne (examiner différents sites et leurs caractéristiques, chercher des renseignements et les organiser), 
Utilisation de l'Internet certains enseignants (20 à 30 p. 100) vont jusqu'à créer des pages Web avec leurs classes. Si on extrapole à partir des trois programmes d'envergure menés aux États-Unis, de 10 à 15 p. 100 d'entre eux sont susceptibles d'associer leurs élèves à la création de pages Web à titre de service à la collectivité. 
4.2 Les avantages perçus par les enseignant-e-s (à un stade d'utilisation intermédiaire : de 3 à 5 ans)
Pédagogie avancée En faisant valoir que 5 p. 100 de tous les enseignants (7 p. 100 de tous les enseignants font envoyer un message électronique par leurs élèves au moins trois fois pendant l'année et un pourcentage encore plus réduit font participer les élèves à des travaux de collaboration ou à des activités d'édition sur le Web) utilisent actuellement Internet à des fins d'apprentissage en classe, Becker et Riel affirment sans hésitation quíil reste beaucoup à faire non seulement pour assurer aux classes l'accès à des ressources et à des outils en ligne, mais aussi pour aider les enseignants à devenir des facilitateurs plutôt que des « transmetteurs » d'information (voir Bracewell et coll., 1998).
4.2.1 Les avantages attendus parallèlent un certain nombre de caractéristiques des réformes de l'éducation en cours :  
Tranches de temps d'apprentissage Sensibilisation plus grande des enseignant-e-s à la pertinence de tranches de temps d'apprentissage plus longues. La nécessité de consacrer plus de temps à l'étude d'une matière particulière ou d'une matière intégrée est plus évidente;
Unités interdisciplinaires Effort accru des enseignant-e-s au chapitre de l'établissement d'unités et de leçons interdisciplinaires. Les apprenants sont plus susceptibles de se voir proposer des activités et des projets d'apprentissage faisant appel à plus d'une matière à la fois;
Travail coopératif Participation accrue des enseignant-e-s à l'organisation de groupes de travail coopératif et à de multiples activités parallèles en classe. La présence en classe de quelques ordinateurs raccordés à un réseau favorise la permutation des utilisations et d'activités d'apprentissage connexes;
Productivité des enseignant-e-s Productivité professionnelle accrue des enseignant-e-s. Dans le cadre de trois des plus importants programmes menés aux États-Unis, les enseignants disent maintenant utiliser Internet un peu moins pour se sensibiliser et parfaire leur compétence technique et un peu plus pour obtenir de l'information sur les utilisations à des fins pédagogiques (de 70 à 77 p. 100). On peut consacrer à l'enseignement et à l'apprentissage le temps gagné au chapitre de la paperasserie et de l'administration, sans parler de celui que fait gagner l'accès à des services éducatifs en ligne.
4.2.2 Pour peu que l'accès soit assuré et que l'objectif demeure l'amélioration de l'éducation dans le respect des budgets, c'est dans les milieux d'apprentissage constructivistes que l'ordinateur raccordé à un réseau est le plus susceptible de síavérer efficace.  
Enseignant-e-s et apprenant-e-s 
on plus de choix
Les élèves ont accès à des sources d'information plus complètes et acquièrent des compétences de base liées à la recherche documentaire. En classe, l'enseignant et le manuel ne sont plus les seules sources d'information. Plus de choix s'offrent aux enseignants et aux apprenants. Si l'accès répété et à coût modique à un grand nombre de documents est considéré comme un avantage au niveau postsecondaire (Massey et Zimpher, 1995), les enseignants du primaire et du secondaire considèrent actuellement que le repérage et la sélection de l'information sur le Web exigent beaucoup de temps. À condition d'être utilisé adéquatement, Internet permet de perfectionner la capacité des élèves de sélectionner et d'organiser de l'information ainsi que d'aiguiser leur sens critique. Par ailleurs, l'enseignant peut utiliser son temps de façon plus efficace en aidant les élèves à rechercher de l'information et à en dégager le sens qu'en se contentant de la transmettre;
Activités d'apprentissage en contexte On présente aux élèves des activités d'apprentissage en contexte ou authentiques ainsi que de nouvelles méthodes de résolution de problèmes. Contrairement à la croyance populaire, l'ordinateur raccordé à un réseau permet plus facilement d'intégrer des activités à un contexte réel. Lorsqu'on utilise des moyens de télécommunications comme le courrier électronique, les bavardoirs ou les tribunes en ligne, l'apprentissage de la langue devient plus réel. Les élèves ont la possibilité d'apprendre à résoudre des problèmes dans des contextes réels ou encore à simuler des expériences qui, sinon, auraient exigé trop de temps ou se seraient révélées trop coûteuses ou dangereuses;
Représentations de la connaissance Les élèves apprennent par l'action. La présence d'ordinateurs dans les écoles vient en aide aux enseignants qui tentent d'initier les apprenants à des modes d'apprentissage par l'action - le tout premier principe d'apprentissage présenté en 1993 par l'American Psychological Association en consultation avec de nombreux groupes du domaine de l'éducation. Lorsqu'ils conçoivent et produisent leurs propres représentations de la connaissance, les élèves se trouvent engagés dans une expérience d'apprentissage plus efficace. L'ordinateur raccordé à un réseau fait office de catalyseur favorisant l'application du principe dans la classe (Berge et Collins, 1998);
Trier l'information Les élèves participent à des discussions pendant et entre les cours. Si on se représente l'apprentissage comme une expérience essentiellement sociale, on constatera que les communications enseignant-élève et élève-élève s'élargissent lorsqu'une étude individuelle et coopérative est en cours. Ainsi, parfois, elles englobent des membres de la collectivité et des spécialistes de l'extérieur. On doit trier l'information tirée de l'ordinateur en réseau et en dégager le sens avec d'autres. Les apprenants peuvent collaborer pour interpréter les données et líinformation recueillie dans le réseau, dans certains cas indépendamment du temps et de l'espace (Riel, 1995);
Plus d'attention aux élèves On accorde plus d'attention aux élèves. Libéré de l'obligation d'être la « seule et unique » source d'information, l'enseignant peut diriger son attention vers les besoins et les capacités des équipes d'apprentissage et de chacun des élèves. Voilà qui se compare avantageusement au temps disproportionné qu'il fallait auparavant passer à répondre aux questions des élèves les plus avancés. Par exemple, les communications électroniques personnalisées avec l'enseignant font ressortir les difficultés d'apprentissage des élèves;
Compétences en gestion, raisonnement et recherche Les élèves perfectionnent leurs compétences en méthodologie du travail intellectuel et en recherche. Les méthodes axées sur les travaux individuels et coopératifs donnent aux élèves la possibilité d'organiser et de mener un projet d'apprentissage, par exemple en examinant à fond une question donnée. Ils peuvent repérer des ressources et entreprendre la démarche caractéristique des travailleurs du savoir, y compris les scientifiques et les chercheurs. On favorise ainsi l'intégration des matières, laquelle devient nécessaire à la réalisation d'un programme d'apprentissage.
Programme Rescol à la Source Le Programme Rescol à la Source est une initiative qui permet relativement bien de relever le défi consistant à créer les conditions propices à l'élaboration de travaux bien organisés et structurés, qui ont un effet affectif considérable et une valeur pédagogique élevée;
Produits d'apprentissage Les élèves créent des produits d'apprentissage. Des outils cognitifs et sociocognitifs aident les apprenants en milieu scolaire à constituer des produits tandis qu'ils analysent une question donnée tout en mettant au point un programme d'apprentissage particulier (Bereiter, 1998). L'ordinateur n'est plus un maître ni un dépôt d'information : les apprenants doivent intervenir, organiser l'information et la représenter de façon créative (texte, image, film, document audio, etc.).
Entreprise de longue haleine Il faudra du temps pour évaluer comment s'acquièrent les compétences relatives à l'apprentissage continu. Dans le domaine de la santé, nous admettons que la recherche sur le cancer, par exemple, est une entreprise de longue haleine. On doit concevoir l'élaboration de la pédagogie qui aidera les élèves à acquérir la capacité díapprendre pendant toute leur vie comme une entreprise à long terme, au même titre que la recherche sur le cancer. Entre-temps, on devrait mettre en place des programmes de recherche et de mesure là où l'accès est assuré, et mettre l'accent sur le renouvellement de la structure des activités en classe et des mécanismes d'apprentissage-enseignement.
Apple Classrooms  Après avoir étudié The Apple Classrooms of Tomorrow (ACOT) pendant dix ans, l'équipe de recherche responsable a été en mesure de convenir que c'est la classe tout entière qui avait fait peau neuve (Sandholtz, Ringstaff et Dwyer, 1997). En d'autres termes, le médium (TIC) et les méthodes se combinent pour interagir avec la façon dont les apprenants en milieu scolaire traitent l'information, et pour l'influencer (Kozma, 1991). Il s'agit là d'une condition préalable à l'obtention de résultats d'apprentissage de qualité plus élevés ou plus diversifiés.
4.3 Avantages attendus à un stade ultérieur

Outils sociocognitifs
 
 
 

 

Les chercheurs socioconstructivistes laissent entendre que la quasi-totalité de ce que les enfants apprennent est fonction d'interactions sociales. Ils estiment qu'il est très important, aux fins de l'apprentissage, que les ordinateurs puissent soutenir les interactions et les discussions personnelles, pendant et entre les cours (voir Wegerif et Scrimshaw, 1997). En guise de soutien de ces interactions, il existe des systèmes d'apprentissage de conception canadienne qui ne renferment aucun contenu préorganisé et qui sont conçus pour être utilisés comme outils sociocognitifs (pour la communication et l'apprentissage coopératif, par exemple First Class, CSILE/Knowledge Forum). 
4.3.1 Soulignons que les technologies d'apprentissage modernes (TIC) peuvent aussi pour soutenir les enseignant-e-s qui:  
- enseignent à faire apprendre en profondeur. En ce qui concerne les matières à assimiler, la théorie contemporaine de l'apprentissage met l'accent sur les idées complexes ? telles qu'elles se présentent dans des situations réelles ? parce qu'on sait maintenant que les apprenants en milieu scolaire sont capables d'une réflexion plus poussée que celle qu'on attendait habituellement d'eux. Dans de telles circonstances, cependant, une évaluation des résultats d'apprentissage exige des méthodes qui mesurent la compréhension plutôt que des méthodes fondées sur les théories behavioristes du passé (Brown, 1994);
- exercent une influence fondamentale sur la réussite des élèves dans les matières scolaires.  Dans un tel contexte, les élèves tendent à revoir et à réviser plus longtemps leur propre travail, et à réaliser des travaux de plus grande envergure. Lorsque des élèves utilisent les TIC, la recherche fait état d'une persistance plus grande dans la recherche de solutions à des problèmes et d'une amélioration des aptitudes à la communication orale et écrite (McGrath, 1998). Lorsque les conditions sont favorables (formation technique de base de l'enseignant, pédagogie constructiviste, travail d'équipe parmi les enseignants, soutien administratif), comme c'est le cas dans le cadre du programme CHILD mené dans neuf écoles primaires de la Floride sur une période de cinq ans), on fait état de résultats d'apprentissage dans le cadre d'épreuves uniformes ainsi que de la maîtrise de questions complexes (voir Dede, 1998; Kromhout et Butzin, 1992; Kulik et Kulik, 1991);
- améliorent les aptitudes des élèves à la réflexion supérieure.  L'utilisation d'ordinateurs raccordés en réseau comme outils cognitifs, c'est-à-dire de progiciels conçus pour améliorer les capacités cognitives des apprenants qui cherchent de l'information, écrivent, réfléchissent et résolvent des problèmes (Jonassen et Reeves, 1996), contribue à la réalisation de travaux scolaires plus avancés;
- acquièrent avec leurs élèves des connaissances valables pour d'autres 
(intelligence collective).
On devrait réserver du temps pour la coopération dans le cadre de l'acquisition de connaissances en ligne, c'est-à-dire des contextes d'apprentissage dans lesquels les apprenants doivent participer à la génération de connaissances et perfectionner leur expertise dans des champs d'études précis. Le Web devient un médium que les apprenants utilisent pour construire des représentations de leurs connaissances et négocier les résultats et le sens de leurs recherches. Le modèle axé sur l'édification coopérative de la connaissance mérite qu'on s'y attarde et qu'on le comprenne (Brown, 1997; Hewitt et Scardamalia, 1998).
4.3.2 Soulignons aussi que les technologies modernes d'apprentissage (TIC) soutiennent les apprenant-e-s en milieu scolaire qui se livrent à :  
- l'apprentissage individuel ou coopératif.  Les élèves auront davantage l'occasion d'interagir en ligne avec des enseignants et des pairs. Díune part, l'apprentissage autonome assisté par ordinateur s'améliore au fur et à mesure que des cadres d'apprentissage virtuel sont mis au point, ce qui renforce l'autonomie de l'apprenant et l'application des connaissances en situation réelle. Díautre part, l'apprentissage coopératif assisté par ordinateur fera appel à la capacité de la personne de participer avec d'autres à des études, à la résolution de problèmes et à une vaste gamme d'activités et de travaux d'apprentissage;
- l'apprentissage distribué. Faisant appel à un cadre d'apprentissage numérique adéquat, les ordinateurs raccordés à un réseau créent un espace d'apprentissage coopératif dans lequel l'apprentissage peut avoir lieu même lorsque les élèves ou les enseignants ne sont pas dans la même pièce ou níaccèdent pas à Internet au même moment de la journée ou de la semaine. On s'écarte ainsi des modèles de communication « un à un » ou « un à plusieurs » pour adopter des modes de communication « plusieurs à plusieurs », qui permettent à de nombreuses personnes de contribuer en même temps au travail de la classe (Tiessen et Word, 1998);
- l'apprentissage continu. L'ordinateur raccordé à un réseau permet l'avènement d'un nouveau paradigme d'apprentissage, dans lequel l'apprentissage est considéré comme un processus actif favorisant l'acquisition d'idées et de concepts; par la manipulation de symboles et de données, il est mis à l'épreuve pour favoriser une compréhension plus approfondie. Les élèves acquerront des habitudes bien ancrées díapprentissage continu, dans un monde qui évolue rapidement;
- une compréhension approfondie de questions avancées. Les élèves en viendront à comprendre à fond ce qu'ils apprennent étant donné qu'ils sont en interaction avec des enseignants (en personne et en ligne) capables d'utiliser des techniques pédagogiques de pointe. Le degré de maîtrise change. La recherche indique que les élèves sont capables de maîtriser des questions avancées beaucoup plus tôt qu'on ne le croyait auparavant;

- la publication de leurs connaissances.

 

Au fur et à mesure qu'ils perfectionnent leur expertise dans un certain nombre de domaines et obtiennent des résultats (produits de líapprentissage), les élèves ont de plus en plus d'occasions de communiquer à d'autres ce qu'ils savent (en personne ou en ligne). Dans le cadre du Covis Project (Lento, O'Neill et Gomez, 1998), on a aussi observé des résultats plus élevés à des épreuves semblables;
- le resserrement des liens entre les humains du monde entier. L'utilisation par les élèves de l'ordinateur raccordé à un réseau, c'est-à-dire l'instrument polyvalent qui convient le mieux au renforcement de la communication entre les êtres humains, entraînera une multiplication des occasions de rencontre dans des contextes socioculturels très variés.
Rôle de l'enseignant-e et des apprenant-e-s Les avantages mentionnés ci-dessus revêtent une grande importance dans une société du savoir. Si les avantages qu'on attend à un stade précoce exigent à la fois une bonne connectivité et des compétences techniques de base, ceux quíon attend à un stade ultérieur exigent en plus une transformation du rôle de l'enseignant et des apprenants.
Défi pour le corps enseignant Même si la plupart des innovations observées dans les systèmes sociaux supposent des connaissances, une responsabilité individuelle, des objectifs communs, des structures et des mesures de soutien, la constitution en réseau des écoles et des classes représente un défi de taille pour le corps enseignant. La préparation réussie de travailleurs et de citoyens capables de fonctionner à l'ère de la connaissance exige un perfectionnement professionnel poussé des enseignants.
5. Vision d'un cadre pour les enseignant-e-s qui utilisent l'ordinateur raccordé à un réseau
Constructeurs actifs Puisque tout changement de paradigme prend du temps, dans le monde scientifique, ce níest quíaujourdíhui que la nouvelle théorie de l'apprentissage gagne líaval de la plupart des chercheurs du domaine de la cognition et de l'éducation et entraîne une transformation du modèle de l'apprenant humain, y compris de l'enfant : les apprenants en milieu scolaire sont perçus comme des constructeurs actifs, prédisposés à apprendre certaines choses plus facilement que d'autres (Brown, 1994; APA, 1995). (Voir aussi la vision des apprenants au XXIe siècle.)
Analyse critique Les attentes vis-à-vis des rôles de l'enseignant et de l'apprenant sont plus grandes, et les TIC peuvent soutenir ce processus de transformation. La mission des enseignants professionnels continuera de comprendre des dimensions intellectuelles, sociales, affectives, physiques et morales. Cependant, l'application d'un nouveau paradigme de l'apprentissage, facilité par les TIC, commande une analyse critique des motifs dits légitimes, nommément les constructions sociales, le maintien de ce qu'on appelle les cours magistraux (la transmission verticale d'information suivie d'examens centrés sur des connaissances apprises par cúur).
Apprentissage indépendant Si, depuis un certain temps, on assiste à une diminution de l'enseignement magistral et líaugmentation des travaux et de l'apprentissage associés à l'utilisation des TIC (Kerr, 1991), ces avancées entraînent une transformation radicale de l'identité personnelle et sociale des enseignants et des apprenants. En outre, le passage à l'enseignement de la compréhension suppose que les apprenants en milieu scolaire possèdent des capacités de réflexion supérieures et des compétences sociales (Dede, 1998).
Demande de la nation Cependant, c'est l'enseignement de la compréhension qui est le plus en mesure de nous aider à accomplir la tâche complexe qui consiste à créer des milieux d'apprentissage stimulants sur le plan intellectuel et les classes démocratiques dont auront besoin les citoyens canadiens de demain. C'est également ainsi qu'il faut relever le défi qui consiste à satisfaire à la demande de la nation à líégard de travailleurs du savoir (voir l'argument quantitatif de Drucker, 1998). 
Nouvelle pédagogie Dans le contexte d'un effort pédagogique concerté et coopératif efficace, l'ordinateur raccordé en réseau devient un instrument essentiel à la nouvelle pédagogie. Les enseignants ont besoin de cet outil pour soutenir leur pédagogie et leur propre perfectionnement.
Apprentissage « juste à temps » L'apprentissage « juste à temps », qui permet de síadapter rapidement aux changements et aux imprévus, est considéré comme une caractéristique importante du perfectionnement professionnel des enseignants de demain (voir par exemple l'accent mis par De la Mothe sur de nouvelles formes de communauté et de culture). En tant que travailleurs du savoir eux-mêmes, les enseignants doivent donc se caractériser par la souplesse, la qualité, les pratiques coopératives, la cognition distribuée et le leadership qu'on retrouve aujourd'hui chez les travailleurs du savoir.
5.1 Répondre à des normes provinciales et internationales

Cuban

 

Cuban, l'auteur qui a réalisé l'examen le plus approfondi de l'utilisation de la technologie dans l'enseignement au cours du siècle, rend ainsi compte (1999) du degré embryonnaire d'utilisation des ordinateurs par les enseignants dans les classes :
L'ordinateur dans la classe [Traduction] « Aux États-Unis, moins de deux enseignants sur dix utilisent sérieusement les ordinateurs et d'autres technologies de l'information dans leur classe (quelques fois par semaine); trois ou quatre y ont recours à l'occasion (environ une fois par mois), et les autres  - quatre ou cinq enseignants sur dix -  n'utilisent jamais les appareils
Type d'utilisation Lorsqu'on considère le type d'utilisation en classe, on constate que ces technologies puissantes finissent le plus souvent par être utilisées pour le traitement de texte et des applications banales. (...) Parmi les dix mêmes enseignants américains, environ sept ont un ordinateur à la maison, qu'ils utilisent pour préparer leurs cours, communiquer avec des collègues et des amis, naviguer sur Internet et gérer leurs affaires personnelles. »
Forme hybride Cuban soutient qu'on a tenté par le passé de modifier le processus d'enseignement-apprentissage et que la plupart des enseignants optent toujours pour une forme hybride de « progressivisme axé sur l'enseignant », dans le cadre duquel les cours magistraux continuent d'occuper une place prépondérante.
Outil sociocognitif Pour que l'ordinateur raccordé à un réseau devienne un outil sociocognitif, les classes et les écoles devront devenir davantage axées sur l'apprenant et mettre l'accent sur l'apprentissage coopératif.
Partenaires en enseignement  La collaboration de tous les partenaires du monde de l'enseignement est également essentielle à la canalisation des forces en jeu dans des orientations qui seront efficaces et saines sur le plan pédagogique. S'ils sont d'avis que le Canada a besoin de spécialistes de la résolution de problèmes, de penseurs de niveau supérieur, de travailleurs en équipe, etc., les dirigeants des entreprises et des industries ont également un rôle important à jouer. Ils doivent promouvoir et soutenir les programmes díéducation qui favorisent la réalisation de ces objectifs et de ces normes.
Compétences des enseignants Il incombe à chaque province et territoire de définir les compétences attendues des enseignants. 
Habiletés techniques  Les sept habiletés techniques proposées ci-dessous rendent compte de résultats de recherches ethnographiques tirés de l'observation de classes du premier cycle du secondaire constituées en réseau, et comparés aux International Standards for Technology in Education (ISTE), aujourd'hui adoptées par le National Council for Accreditation of Teacher Education (NCATE) aux États-Unis :
1. progiciel de base -Utiliser des progiciels de base pour créer des documents électroniques (éditeur de texte, éditeur de diapositive, éditeur html, tableur, base de données);
2.  périphérique - Installer et utiliser des périphériques (unité de disque, lecteur de disque compact, imprimante, numérisateur, projecteur électronique, haut-parleurs, caméra vidéo, inscripteur de disque compact);
3. message électronique  - Envoyer des messages électroniques et des documents annexés, créer une liste de conférence et obtenir une nouvelle adresse électronique pour un nouvel usager;
4. ressources réseau - Accéder à diverses ressources présentes dans le réseau et modifier des documents électroniques (Web ou ftp);
5.  conférences - Accéder à des messages dans le cadre de conférences et y répondre, et éditer de nouveaux messages, peut-être pour prendre part à une nouvelle conférence;
6. portfolios électroniques - Gérer des documents créés par des élèves et créer des relevés de notes ou des portfolios électroniques dans le réseau;
7. sécurité sur le réseau - Autoriser ou restreindre l'accès à des dossiers dans le réseau, et autoriser l'accès à des listes précises dans le serveur.
Mise en oeuvre Après la formation visant les compétences techniques de base, l'établissement d'une masse critique de mise en úuvre de grande qualité des TIC dans la vie des classes constitue le défi à relever.
5.2 Offrir un soutien entier aux enseignants désireux d'adopter des pratiques de pointe
Becker  (1999) Une étude nationale menée récemment aux États-Unis (Becker et Riel, 1999), dans le cadre de laquelle 4 100 enseignants de 1 100 écoles ont été interrogés, a produit un résultat remarquable. En effet, on a constaté que les enseignants qui utilisaient Internet et permettaient à leurs élèves díaccéder à des ressources et à des outils en ligne représentaient 5 p. 100 de líensemble et étaient tous constructivistes. Ces enseignants fixaient des tâches et des objectifs d'apprentissage plus stimulants que les enseignants traditionnels, et ils se montraient plus intéressés à voir leur enseignement se traduire par une compréhension plus approfondie du contenu. Plus les enseignants étaient scolarisés et participaient à des activités de perfectionnement professionnel, plus leur pratique avait tendance à devenir constructiviste. Par contre, leur expertise préalable en informatique ne semble pas avoir une grande incidence.
Avantages pédagogiques L'enseignant à líaffût des avantages pédagogiques doit savoir que le fait de travailler avec un ordinateur raccordé à un réseau revêt une grande importance et qu'il s'agit d'un outil dont l'utilisation doit en tout temps être subordonnée aux besoins de l'utilisateur. 
Toomey et Ketterer Les technologies modernes de l'apprentissage ont subi une métamorphose qu'ont fait ressortir deux chercheurs australiens, Toomey et Ketterer (1995) : d'instruments éprouvés par les enseignants pour transmettre du savoir, elles sont devenues des ressources précieuses que les jeunes peuvent utiliser par eux-mêmes pour favoriser leur apprentissage. Les enseignants savent que le perfectionnement professionnel, pour produire de véritables avantages pédagogiques, doit relever de líinitiative personnelle. Le fait de travailler dans une école ouverte au changement est susceptible d'inciter l'enseignant à se comporter en conséquence.

Avertissement deCuban

 

Si, dans le présent article, on admet que les ordinateurs raccordés à un réseau peuvent soutenir les enseignants qui participent au renouvellement de leur école ou à des groupes d'intérêt professionnel en ligne, le lecteur ne doit cependant pas perdre de vue l'avertissement lancé par Cuban (1999) : « ce que les gourous des entreprises, les décideurs et les vendeurs, qui ont bien davantage accès aux médias, oublient ?souvent?, c'est líopinion des enseignants, les conditions persistantes dans lesquelles les enseignants travaillent, les lacunes inhérentes aux technologies et les conseils sans cesse changeants de leurs propres experts ». La clé réside dans l'établissement de partenariats stratégiques dynamiques visant à favoriser l'apprentissage.
Programmes de demain Les dirigeants des écoles et des facultés d'éducation qui souhaitent apporter les modifications nécessaires ont besoin de programmes de subventions de façon à assurer un accès équitable et à donner aux éducateurs des éducateurs les moyens de transformer le contenu de leur enseignement et son mode de prestation. Incidemment, le Department of Education des États-Unis vient tout juste d'annoncer la création d'un programme d'une valeur de 75 millions de dollars ayant pour but de préparer les enseignants de demain à utiliser les technologies d'apprentissage modernes ? au Canada, un programme équivalent exigerait un investissement de l'ordre de 7,5 millions de dollars.
Ordinateurs portatifs Des projets pilotes montrent que plus tôt les enseignants disposeront díun ordinateur portatif quíils pourront amener níimporte où, plus tôt ils entreprendront de produire des documents pédagogiques numériques à l'intention de leurs classes et de la grande communauté des enseignants et des apprenants. On recommande de destiner díabord les ressources aux enseignants novateurs qui ont fait la preuve de leur engagement continu dans des activités de perfectionnement professionnel. Pour obtenir des résultats convaincants, c'est peut-être le groupe qu'il convient de cibler (voir la RITTI, programme mis en úuvre dans l'ensemble de l'État du Rhode Island, dans le cadre duquel 25 p. 100 des enseignants de l'État sont munis d'un ordinateur portatif).
Besoins de enseignants Des ministères provinciaux doivent consacrer des fonds au matériel et aux progiciels, mais ils sont aussi conscients de la nécessité de concilier ces ressources avec des questions liées aux programmes d'études et à l'enseignement, et le site Web de Rescol met en lumière leurs efforts novateurs. Dans un rapport récent, on insiste sur ce point : « ce dont les enseignants ont en réalité besoin, c'est d'une aide entière et soutenue pour intégrer l'ordinateur au programme d'études et faire face à la tension née du contact des méthodes traditionnelles d'enseignement avec les nouvelles méthodes pédagogiques faisant abondamment appel à la technologie (p.49). »
Recherche et développement De vigoureux efforts de recherche et développement dans le domaine des TIC, bien fondés et diffusés, sont également essentiels pour faire face au triple défi que doivent relever les enseignants des écoles et des universités, de même que pour comprendre comment on pourra y parvenir en : 1) s'initiant à l'utilisation des technologies d'apprentissage modernes (TIC), 2) apprenant à enseigner différemment, 3) apprenant à travailler en collaboration (à l'école et en ligne).
5.3 Vers la culture de la coopération pour favoriser l'apprentissage
Ouverture de la culture scolaire Pour modifier en profondeur la façon dont les écoles s'acquittent de leur mission éducative et pour favoriser l'intégration créative des TIC dans le programme d'études, la culture scolaire doit s'ouvrir et se montrer réceptive et enthousiaste à l'idée d'aider les enseignants et les apprenants à faire face aux changements que suppose l'acceptation de l'ordinateur raccordé à un réseau.
Collectivités d'apprentissage On peut organiser des débats en ligne dans un petit groupe, dans une école ou à une échelle plus grande (Calderon et Slavin, 1999; voir la section 3.3 de l'article de Bélanger). Ce sont des collectivités d'apprentissage interconnectées et bien établies à líéchelle locale qui procurent le plus d'avantages : accès opportun à des ressources, y compris la meilleure pratique disponible à l'égard des diverses matières à l'étude, exploration conjointe de sujets et d'enjeux, analyse réfléchie d'un problème lié à l'éducation, etc.
Apprentissage continu On doit soutenir les enseignants en apprentissage continu qui se rencontrent en personne ou en ligne pour que leur démarche professionnelle rejoigne les élèves de la génération d'Internet ou les décrocheurs éventuels.
Modifications en profondeur Si on s'attend à ce que des systèmes souples de prestation de l'enseignement continuent d'occuper le haut du pavé et fournissent aux apprenants ou aux travailleurs les programmes dont ils ont besoin quand ils en ont besoin, il est de plus en plus évident que les efforts coopératifs des enseignants et la transition vers la classe coopérative modifieront probablement en profondeur les modalités de l'apprentissage au Canada. 
Conclusion


Travailler de façon créative

 

Il est vrai que la technologie a automatisé de nombreuses tâches; cependant, elle a surtout obligé les apprenants en milieu scolaire et les enseignants à considérer le monde sous un angle nouveau, en plus de leur fournir de nouvelles occasions de parfaire leurs connaissances et de travailler de façon créative. L'utilisation réfléchie et fructueuse des TIC dans la classe revêt une importance capitale. Les TIC ne manqueront pas de renforcer les habiletés pédagogiques et techniques des enseignants, à condition qu'on leur assure un accès adéquat aux technologies en question et au perfectionnement professionnel grâce auquel ils pourront les utiliser dans leur enseignement.
Citoyens Étant donné que l'endroit où les enseignants travaillent est un facteur qui perd maintenant de l'importance, il est probable que des citoyens participeront davantage à la vie scolaire de leur collectivité. Voilà qui ouvre de toute évidence une nouvelle avenue aux enseignants novateurs.
Sources mondiales de connaissance On doit souligner que le nouvel apprenant en milieu scolaire, aujourd'hui bien informé du moyen d'accéder à des sources mondiales de connaissance et de l'utilisation qu'il convient d'en faire, sera à coup sûr moins limité lorsque viendra le moment de chercher un emploi.
Réseau multimédias Pour nous tous, l'intégration à l'éducation et à la formation des ordinateurs multimédias raccordés à un réseau devrait être considérée comme une occasion et un défi, ceux de  revitaliser l'éducation pour le bien des enseignants et des élèves.
Bibliographie
 

American Psychological Association et Mid-Continent Regional Educational Laboratory (MCREL). Learner-centered psychological principles: Guidelines for school redesign and reforrm, Washington (D.C.), APA, 1993.

Bates, T. Educational multi-media in a networked society, 1998. 

Becker, H.J., et M.M. Riel. Teacher professionalism, school work culture and the emergence of constructivis-compatible pedagogies, University of California (Irvine), 1999.

Bereiter, C. Education and mind in the knowledge age, 1998.

Berge, Z.L., et M.P. Collins (dir.).  Wired together: The online classroom in K-12, vol.1: Perspectives and instructional design, Cresskill (New Jersey), Hampton Press, Inc., 1998.

Bracewell, R., T. Laferrière, A. Breuleux, J. Benoit, et M. Abdous. The emerging contribution of online resources and tools to classroom learning and teaching, Ottawa, Rescol Canada, 1998.

Brown, A.L. « The advancement of learning », Educational Researcher, vol. 23, no 4, 1994, p. 4-12.

Brown, J.S., et P. Duguid. The social life of documents, First Monday, 1996. 

Bruer, J.T. Schools for thought, Cambridge (Massachusetts), The MIT Press, 1993.

Calderon, M., et R. Slavin (dir.). « Building community through cooperative learning », Theory into practice, vol. 38, no 2, (édition spéciale), 1999.

Breuleux A., T. Laferrière, et R.J. Bracewell. « Networked learning communities in teacher education » dans S.McNeil, J.D. Price, S. Boger-Mehall, B. Robin, J. Willis (dir.), Proceedings of SITE 98, the 9th International Conference of the Society for Information Technology and Teacher Education, Charlottesville (Virginie) Association for the Advancement of Computing in Education, 1998.

Clark, R. « Reconsidering research on learning from media »,  Review of Educational Research, vol. 53,  no 4, 1983, p. 445-459.

Clark, R. « Media will never influence learning », Educational Technology, Research and Development, vol. 42, no 1, 1994, p. 21-32.

Collis. Tele-learning in a digital world: The future of distance learning, Londres, International Thompson Computer Press, 1996.

Cuban, L.  « The technology puzzle », Education Week, vol. 18, no 43, 1999.

Dede, C. « Rethinking how to invest in technology », Educational Leadership, vol. 55, no 3, 1997, p. 12-16.

Dede, C. Learning with technology, Alexandria (Îles Vierges), ASCD Yearbook 1998, 1998.

Drucker, P.F., « Looking ahead: Implications of the present », Harvard Business Review, sept.-oct. 1997, p. 19-24.

Grégoire, R.,  R. Bracewell et T. Laferrière. L'apport des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) à l'apprentissage des élèves du primaire et du secondaire ?  Revue documentaire, Ottawa, Canada, Rescol, 1996.

Hewitt, J., et M. Scardamalia. « Design principles for distributed knowledge building processes », Educational Psychology Review, vol. 10, no 1, 1998, p. 75-96.

Hsi, S., et C.M. Hoadley. « Productive discussion in science: Gender equity through electronic discourse », Journal of Science Education and Technology, vol. 10, no 1, 1997.

International Society for Technology in Education (ISTE). Programmes de normes. Accessible en ligne à l'adresse suivante : http:www.iste.org/Standards/index.html.

Jonassen, D.H., et T.C. Reeves. « Learning with technology: Using computers as cognitive tools », dans D. H. Jonassen (dir.), Handbook of research for educational communications and technology, New York, Macmillan Pub Co., 1996, p. 693-719.

Kieran, T. ICT in Schools: A decade of developments, future possibilities, D. Tinsley et D. Johnson (dir.), Chapman Hall for IFIP, ISBN 0 412 82100 1, 1998.

Kozma, R.B. « Learning with media », Review of Educational Research, vol. 61, no 2, 1991, p. 179-211.

Kromhout, O., et M. Butzin. « Integrating computers into the elementary classroom curriculum », Journal of Research on Computing in Education, vol. 26, no 1, 1992, p. 34-45.

Khalili, A., et L. Shashaani. « The effectiveness of computer applications: A meta-analysis », Journal of Research on Computing in Education, vol. 27, no 1, 1994, p. 48-59.

Kulik, C., et J. Kulik. « Effectiveness of computer-based instruction: An updated analysis », Computers in Human Behavior, vol. 7, no 12, 1991, p. 75-94.

Lento, E.M, K. O'Neill et L.M. Gomez. « Integrating Internet Services into School Communities », dans C. Dede, Learning with technology, Alexandria (Îles vierges), ASCD Yearbook 1998, 1998, p. 171-198.

Lewis, W.A. Projet de collecte d'information sur les TIC, Ottawa, Direction générale des applications de l'autoroute de l'information, 1999.

Maddux, C.D., D.L. Johnson et J.W. Willis. Educational computing: Learning with tomorrow's technologies, Boston, Allyn & Bacon, 1997.

Macnab, D., et G. Fitzsimmons. The learning equation (TLE) Mathematics: Evaluation of the TLE Math, TLE vs. traditional methods of instruction, Psychometrics Canada Ltée, 1998.

O'Neil, J. « ON technology schools: A conversation with Chris Dede », Educational Leadership, vol. 53, no 2, 1995, p. 6-12.

Owston, R., et H.H. Wideman. « Word processors and Children's Writing in a High Computer Access Setting » (article soumis à une revue à comité de lecture anonyme).

Piper, T., D. Power et K. Stevens. From closed to open classes: Telelearning and the management of isolation in Newfoundland and Labrador, document présenté à l'occasion de TéléApprentissage '98, Vancouver, 1998.

Resnick, L.B., et D.P. Resnick. « Assessing the thinking curriculum: New tools for educational reform », dans B.R.Gifford et M.C. O'Connor (dir.), Future assessment: Changing views of aptitude, achievement and instruction, Boston, Academic Press, 1991.

Resnick, L. From aptitude to effort: Learnable intelligence and the design of schooling, allocution présentée à l'occasion de la remise du prix E.L. Thorndike, Assemblée annuelle de l'American Psychological Association, San Francisco, 1998.

Riel, M. « Cross-classroom collaboration in global learning circles », Sociological Review, Oxford, R.-U., Blackwell, 1995.

Roth, W.F., et M.K. McGinn. « Inscriptions: Toward a theory of representing as social practice », Review of Educational Research, vol. 68, no 1, 1998, p. 35-59.

Sandholz, J.H., C. Ringstaff et D.C. Dwyer. Teaching with technology, New York, Teachers College Press, 1997.

Schofield, J.W. Computers and classroom culture, New York, Cambridge University Press, 1995.

Tapscott, D. Growing up digital: The rise of the Net Generation, New York, McGraw-Hill, 1998.

Tiessen, E.L., et D.R. Ward. « Creating shared understanding through distributed learning », dans Z.L. Berge et M.P.Collins (dir.), Wired together: The online classroom in K-12: Vol. 1. Perspectives and instructional design, Cresskill (New Jersey), Hampton Press Inc., 1998, p. 175-183.

Wang, M.C., G.D. Haertel et H.J. Walberg. « Toward a knowledge base for school learning », Review of Educational Research, vol. 63, no 3, 1993, p. 249-294.

Wegerif, R., et P. Scrimshaw (dir.). Computers and talk in the primary classroom, Clevedon, R.-U., Multilingual Matters, 1997.

Notes